materiaux-isolant

L’isolation écologique pour une isolation intelligente


materiaux-isolant

Une prise de conscience commence à s’étendre à l’ensemble de la population concernant l’isolation de leur maison. Si la priorité est faite à la diminution de la consommation d’énergie, l’innocuité des matériaux utilisés est également prise en considération.

Les différentes contributions de l’isolation

Le pouvoir public encourage les travaux d’isolation thermique pour diverses raisons. Ils procurent le confort indispensable pour la vie quotidienne. Ils permettent de lutter de manière efficace contre les déperditions d’énergie et réduisent ainsi les chocs thermiques conditionnant l’utilisation du chauffage et du climatiseur selon les saisons. L’isolation doit aussi contribuer à assainir l’air et à éviter les problèmes causés par une condensation successive. Elle permet aussi de préserver l’intégrité du bâti et d’en augmenter la valeur patrimoniale. Aujourd’hui, le principe d’isolation écologique commence à prendre de l’ampleur et à susciter l’intérêt du grand public.

Choisir l’isolant écologique pour ses performances énergétiques et pour son innocuité

L’offre en matière de matériaux isolants est particulièrement vaste. Un problème subsiste cependant. La plupart de ceux qui sont proposés aux usagers sont, malgré leur efficacité, un danger pour leur santé. Certains contiennent des particules toxiques qui peuvent provoquer des irritations ou des problèmes respiratoires, d’autres sont tout simplement dangereux pour l’environnement en raison des produits toxiques qu’ils contiennent.

Choisir un isolant dit écologique n’est pas choses aisée, tant pour les profanes que pour les professionnels. Il apparaît actuellement que les avis des experts sont partagés quant aux paramètres qui sont pris en considération pour définir ce qu’est un isolant écologique. Ainsi, la prise en compte ou non du type d’énergie utilisée à sa production, son transport ou encore son recyclage ou non peut influer sur le calcul de l’énergie grise.

Paramètres à considérer lors du choix de l’isolant écologique

Une isolation écologique fait usage de matériau qui n’a pas subi de transformations chimiques ou qui peut être utilisé presque tel quel (ballot de paille, cellulose…). Un produit dit écologique n’est pas forcément certifié d’un label de qualité tel qu’ACERMI, il peut ne pas atteindre les normes de performances énergétiques fixées par le Réglementation Thermique 2012.

Avant d’entreprendre les travaux, il est donc indispensable de vérifier que l’isolant est doté d’un coefficient de conductivité thermique Lambda faible, et d’une résistance thermique R très élevé, garantissant une isolation performante. Un isolant écologique doit avoir des prédispositions hygroscopiques. Cela signifie qu’il doit être en mesure d’absorber le surplus d’humidité contenu dans l’air ambiant et à l’expulser lorsqu’il sèche. Les paramètres résistance à la vapeur d’eau et les capacités de déphasage sont aussi à prendre en considération.

De plus amples informations sont disponibles auprès des professionnels de l’Afih.

isolationauxnormes